Expérience pédagogique (hélas) marginale plus que centenaire : ce livre d’ Alexander S. Neill « libres enfants de Summerhill » raconte cette école de la banlieue de Londres qui récupère les « cancres » des grandes écoles bourgeoises anglaises. Il en sort des petits génies, ou simplement des gens heureux.

Bien sûr elle dérange l’administration officielle qui a tenté maintes fois de la fermer. L’école dénonce le formatage des enfants promis aux plus hautes destinées qui perpétueront les « valeurs » indéboulonnables.

Un scénario est en cours avec l’influence déterminante d’un certain Dupontel.

Peut-être 2022

Publié le 25 Oct, 2020